Point de vue de Loris Petris sur l’arrivée du numérique dans sa profession d’historien : les avantages et les inconvénients

La semaine dernière, je vous ai présenté le premier article sur l’interview que j’ai mené avec Loris Petris, professeur en littérature à l’université de Neuchâtel et chercheur en histoire des idées à la Renaissance. Il a permis de présenter l’enseignant et son usage du numérique au sein sa profession. Ici, il sera question de vous partager son point de vue sur les avantages et les inconvénients que procurent Internet et le numérique au métier d’historien.

pe-tchat-master-2016

Loris Petris lors du « Tchat des Master » organisé par l’Université de Neuchâtel

Lire la suite

Point de vue de Loris Petris sur l’arrivée du numérique dans sa profession d’historien : son usage professionnel

Dans le cadre de mon intérêt pour le développement des outils numériques dans la culture et en Histoire, j’ai eu l’opportunité d’interviewer Loris Petris, professeur de littérature à l’Université de Neuchâtel. Il a accepté d’échanger avec moi sur l’arrivée du numérique et d’Internet au sein de sa profession. La discussion ayant été longue et enrichissante,  je consacrerai trois articles à ce sujet. Voici le premier présentant l’enseignant et son usage du numérique.

 

pe-tchat-master-2016

Loris Petris lors du « Tchat des Master » organisé par l’Université de Neuchâtel

Lire la suite

L’avis de Benoît Tock sur l’usage des outils numériques en Histoire (2)

Dans le cadre de la réalisation d’un mémoire de licence sur ce que les outils numériques ont changé au métier d’historien, j’ai réalisé plusieurs interviews de professionnels. La semaine dernière, je vous ai partagé le début de celle que j’avais mené avec Benoît Tock, le directeur de la faculté des sciences historiques de Strasbourg. Voici la suite de cet entretien qui détaille les avantages et les inconvénients des outils numériques pour un historien.

adh_230_i1426755513

Palais Universitaire de Strasbourg où se trouve la faculté des sciences historiques

Lire la suite

L’avis de Benoît Tock sur l’usage des outils numériques en Histoire (1)

Comme pour l’interview avec Georges Bischoff, réalisée il y a deux ans pour un mémoire sur l’usage des outils numériques par les historiens, j’ai mené une interview avec Benoît Tock en mars 2015. Je rappelle que ce travail a été effectué dans le cadre de ma licence en communication à Strasbourg. L’interview de Benoît Tock, que je décide de vous faire partager, est très intéressante puisqu’il s’agit du doyen (directeur) de la Faculté des Sciences Historiques. De ce fait, son possible usage du numérique ne se limite pas à sa profession de chercheur ou de professeur mais également de directeur.

adh_230_i1426755513

Palais Universitaire de Strasbourg où se trouve la faculté des sciences historiques

Lire la suite

L’avis de Georges Bischoff sur l’intégration des nouvelles technologies en Histoire (2)

Dans le cadre de la réalisation d’un mémoire de licence sur les changements que les outils numériques ont provoqué dans le métier d’historiens, j’ai réalisé plusieurs interviews de professionnels. La semaine dernière je vous avais présenté l’historien Georges Bischoff, spécialiste en Histoire Médiévale, ainsi que quelques outils numériques qu’il utilisait dans son quotidien de professeur et de chercheur à la faculté des sciences historiques de Strasbourg. Voici la suite !

adh_230_i1426755513

Palais Universitaire de Strasbourg où se trouve la faculté des sciences historiques

Lire la suite

L’avis de Georges Bischoff sur l’intégration des nouvelles technologies en Histoire (1)

Il y a deux ans, lors de mon année de licence en communication à Strasbourg, j’ai réalisé un mémoire sur l’usage des outils numériques par les historiens et les évolutions qu’a permis ce type de technologie au métier d’historien. Pour ce faire, j’ai mené une enquête auprès de professionnels en les interviewant et en leur soumettant un questionnaire. Précédemment, je vous avais déjà retransmis l’interview de Frédéric Clavert, docteur en histoire contemporaine et ingénieur de recherche pour le labEx « Écrire une Nouvelle Histoire de l’Europe ».  Aujourd’hui, j’ai décidé de vous partager celle de Georges Bischoff, professeur émérite en histoire médiévale à la Faculté des sciences historiques de Strasbourg, qui était encore en fonction lors de mon entretien avec lui en 2015.

adh_230_i1426755513

Palais Universitaire de Strasbourg où se trouve la faculté des sciences historiques

Lire la suite