L’avis de Benoît Tock sur l’usage des outils numériques en Histoire (2)

Dans le cadre de la réalisation d’un mémoire de licence sur ce que les outils numériques ont changé au métier d’historien, j’ai réalisé plusieurs interviews de professionnels. La semaine dernière, je vous ai partagé le début de celle que j’avais mené avec Benoît Tock, le directeur de la faculté des sciences historiques de Strasbourg. Voici la suite de cet entretien qui détaille les avantages et les inconvénients des outils numériques pour un historien.

adh_230_i1426755513

Palais Universitaire de Strasbourg où se trouve la faculté des sciences historiques

Les avantages des outils numériques pour Benoît Tock

  • La consultation des livres à distance : il n’y a plus besoin de se déplacer pour réserver un livre. Cet aspect a été un changement pour lui car il peut désormais consulter un livre de chez soi. Avant, il devait envoyer une “lettre” à la bibliothèque dans laquelle un ouvrage l’intéressait. Aujourd’hui, certains livres sont accessibles en version électronique, ce qui permet un gain de temps énorme ;
  • La prise en photo des documents d’archives pour faire des analyses de texte de chez lui. Avant l’ère numérique, il recopiait les textes aux Archives, ce qui lui prenait énormément de temps. La fonctionnalité de zoom est très appréciée par l’historien surtout dans l’analyse de texte ancien ;
  • Le gain de temps : comme vous avez pu le voir avec les deux précédents points, il s’agit d’un des avantages les plus présents dans l’usage des outils numériques. Grâce à eux, nous réduisons le temps passé dans les transports ou encore aux Archives à recopier des textes ;
  • La multiplication des possibilités : ce temps gagné permet de s’ouvrir à de nouvelles choses, trouver de nouvelles information ;
  • L’accès simplifié à l’information : tout est disponible en ligne, instantanément et souvent gratuitement ;
  • La rapidité pour trouver un ouvrage ou bénéficier d’une information sur un sujet précis.

 

Tout de même, l’historien distingue quelques inconvénients à cette ère numérique

  • Les problèmes de formation aux outils numériques : si nous ne sommes pas formés à un outil, nous ne pouvons pas l’utiliser ou bien il faut apprendre par soi-même, ce qui n’est pas forcément motivant ;
  • Beaucoup d’investissement personnel : depuis qu’il utilise des outils numériques, il se sent plus investi. Gérer le site internet de la faculté lui prend énormément de temps même s’il n’est pas le seul à le faire. Par exemple, en plus de son travail de directeur et de professeur, il prend le temps de rédiger des articles au format “web” et de les mettre en ligne en utilisant le back office (logiciel) du site internet ;
  • La dépendance au numérique : aujourd’hui tout le monde est dépendant aux technologies. Il est suspicieux au niveau de la fiabilité d’Internet : il m’a posé la question suivante : “A-t-on une garantie de tout ce qu’on met sur Internet ?” ;
  • La publication des sources : les sources numériques sont un grand avantage mais pour lui également un inconvénient car il y a un risque de les perdre. Selon lui, il faut continuer à les garder par écrit car nous ne savons pas si dans une centaine d’années il y aura toujours de la place sur les serveurs. Il m’a affirmé, “ce qui est éternel ne l’est pas” ;
  • La quantité importante de mails : cette situation est difficile à gérer pour lui. Avant, il y avait juste le courrier le matin alors qu’aujourd’hui notre boîte mail se remplit au cours de la journée et il peut arriver de ne pas avoir le temps de s’en occuper ;
  • Le problème de la numérisation des micro films qui sont trop vieux et abîmés.

 

En conclusion : les changements observés depuis son usage du numérique

makingof12

Benoît Tock

Pour Benoît Tock, les outils numériques ont fait évoluer son travail d’historien en bien. Il a observé des changements concernant les points suivants :

 

  • La consommation de papier : il imprime encore beaucoup car il a une préférence pour la lecture sur papier plutôt que sur écran. Tout de même, sa consommation en papier a diminu » puisqu’il imprime seulement les articles qu’il souhaite lire, les autres il les stocke sur son ordinateur ;
  • Le gain de temps dans ses recherches grâce à Internet, à la numérisation des documents et aux photographies ;
  • L’accès rapide aux informations grâce à Internet ;
  • Les gains de possibilité : avoir plus de temps devant soi permet de s’adonner à d’autres travaux et de s’ouvrir à des choses auxquelles nous n’avions pas forcément pensé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s