La réalité virtuelle toujours au goût du jour avec Virtuality

La semaine dernière je me suis rendue à Virtuality, le salon dédié notamment à la réalité virtuelle, à Paris. Il s’agissait de la 3ème édition de ce salon qui s’est déroulée une fois de plus au Centquatre du 21 au 23 novembre 2019. Intéressée par l’interaction entre cette technologie et la culture, j’en ai profité pour faire le tour des expériences ayant cette thématique.

Virtuality met en valeur la réalité virtuelle 

Virtuality est le salon de la réalité virtuelle et des technologies immersives. Pendant trois jours, il a rassemblé plus d’une centaine d’exposants venus de France et de l’étranger afin de faire tester les nouvelles innovations de cette technologie dans divers domaines. En effet, hormis la culture, la réalité virtuelle est utilisée dans de multiples secteurs : pour se divertir, apprendre, se former, soigner, communiquer, etc. Ainsi, c’est au cœur d’un espace de 3000 m² que professionnels et grand public ont pu tester de nouveaux divertissements en avant-première, pratiquer l’hypnose médicale, visualiser des hologrammes, participer à des conférences ou encore voyager dans le temps.

Pour la première fois, Virtuality a également récompensé les meilleurs projets de réalité virtuelle.

© Virtuality

La réalité virtuelle investit le milieu culturel

La culture était représentée à Virtuality par la présence de plusieurs entreprises du secteur et avec le lancement de la première édition du festival de musiques créatives et de l’innovation sonore INNOVASOUND.

Voici les différentes entreprises qui présentaient des expériences culturelles lors du salon  :

Borne Timescope
  • Timescope : la société propose des bornes de réalité virtuelle en libre-service aux institutions, musées, entreprises, villes qui souhaitent valoriser leur patrimoine. Ces expériences à 360° permettent aux utilisateurs de plonger dans le passé, de se projeter dans le futur ou bien de redécouvrir le présent sous un angle insolite. Sur leur stand, leurs nouvelles bornes étaient à disposition du public pour découvrir divers lieux historiques à travers le temps.
  • Art Graphique & Patrimoine : spécialisée dans la numérisation 3D du patrimoine, AGP propose également des expériences en réalité virtuelle. Sur leur stand, plusieurs démos étaient à disposition du public : on pouvait découvrir à quoi ressemblaient les villes de Poitiers et Perpignan au Moyen Âge, ou bien la visite d’un musée virtuel.
  • Monochrome : start-up proposant des expériences de réalité virtuelle alliant culture et luxe, Monochrome a déjà créé la visite d’un musée virtuel : le DSL collection. A Virtuality, il était possible de tester Singularity 5, un jeu de shoot en réalité virtuelle dont les décors sont inspirés des codes du luxe parisien.
  • Hootside Augmenteo : l’entreprise présente des expériences en réalité augmentée afin de découvrir une ville ou un lieu sous forme de jeux de piste, d’enquête ou encore de visites insolites. Sur leur stand, il était possible de découvrir des extraits de l’expérience Assassin’s Creed au Musée de la Légion étrangère et aux Invalides.
  • HoloForge : spécialisée dans l’utilisation du casque Hololens de Microsoft, utilisant la technologie de la réalité mixte, HoloForge proposait une expérience culturelle durant Virtuality. Cette dernière permettrait aux visiteurs de découvrir le Mont-Saint-Michel en version augmentée grâce au casque Hololens. La maquette du monument, exposée au Musée des Plans-Reliefs, était à disposition et agrémentée d’informations prenant la forme d’hologrammes Si vous voulez en savoir plus sur ce projet, vous pouvez consulter l’article consacré à cette expérience au Musée des Plans-Reliefs.
  • Novelab : la société propose des expériences immersives et interactives pour l’industrie, la communication et la culture. 
  • Skyboy : l’entreprise réalise des expériences de “réalité superposée” dans le milieu du retail et de la culture. Sur le stand, il était possible de découvrir plusieurs de leurs travaux.
  • Art of Corner : créatrice de projets immersifs, l’entreprise propose des application dans l’art, la culture et le patrimoine.
  • Iconem : la société contribue à la conservation et la valorisation du patrimoine en danger en le numérisant notamment. La réalité virtuelle est justement utilisée pour permettre au public de visiter à distance des sites patrimoniaux.

Mon avis

Virtuality permettait la découverte de plusieurs expériences innovantes dans la culture mais surtout dans le milieu du divertissement. C’était ainsi l’occasion pour le public de venir les tester et de découvrir les atouts de cette technologie pour l’art et la culture, surtout si on ne dispose pas d’un équipement chez soi.

Pour en savoir plus sur Virtuality

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s