L’Atelier des Lumières à Paris propose une exposition immersive dédiée à Monet, Renoir et Chagall

Depuis la fin du confinement, l’Atelier des Lumières a réouvert ses portes à Paris avec son exposition consacrée à  « Monet, Renoir… Chagall, Voyages en Méditerranée ». Il y a deux semaines, je m’y suis rendue et je tenais ainsi à vous partager mon expérience.

© « Monet, Renoir… Chagall. Voyages en Méditerranée » © Culturespaces / Nuit de Chine

L’Atelier des Lumières

Pour rappel, l’Atelier des Lumières est un centre d’art numérique de 3300 m² à Paris géré par Culturespaces. Sur près de dix mètres de hauteur, des projections murales des peintures d’artistes proposent une immersion totale en plaçant le visiteur au cœur des œuvres. Ce lieu a été mis en place suite au succès des Carrières de Lumières, développées également par Culturespaces, depuis 2012 aux Baux-de-Provence.

Un voyage immersif en Méditerranée 

© Culturespaces/Nuit de Chine/Photo : Dominique Chauvet

Après Van Gogh, cette nouvelle exposition à l’Atelier des Lumières est dédiée aux représentations de la Méditerranée par plusieurs artistes dont Monet, Renoir, Chagall, Matisse, Pissarro, Signac, Derain, etc. Elle permet de révéler le lien entre la création artistique et les rives méditerranéennes.  A partir de 1880, la Méditerranée a séduit de nombreux artistes qui se réunissaient le long du littoral, de Collioure à Saint-Tropez. Culturespaces indique sur son site internet que « l’exposition numérique s’attache à montrer comment leurs personnalités artistiques se révèlent au contact de ces paysages maritimes et comment s’invente la modernité picturale ». 

Ainsi, pendant une quarantaine de minutes, nous sommes emportés d’un courant artistique à un autre : de l’impressionnisme avec Monet et Renoir, au pointillisme avec Signac et Cross, en passant par le fauvisme, etc. L’exposition montre ainsi la fascination qu’ont eu plusieurs artistes pour la Méditerranée. Au total, ce sont 500 œuvres qui composent cette création artistique au sein de l’ancienne fonderie.

Une parenthèse contemporaine

En parallèle de cette exposition méditerranéenne, le studio de création Cutback propose une autre exposition numérique « Yves Klein, l’infini bleu », qui fait justement écho à la thématique.  Ainsi, pendant une dizaine de minutes, l’artiste Yves Klein est mis à l’honneur au travers de son célèbre bleu IKB (International Klein Blue). On y découvre, entre-autre, l’empreinte du corps avec ses Anthropométries ou de la nature avec ses Cosmogonies et ses Reliefs Planétaires. 

Simulation « Yves Klein, l’infini bleu ». (© Culturespaces/Succession Yves Klein/ADAGP, Paris, 2020)

Pour finir, une autre création contemporaine vient clore l’expérience immersive. Il s’agit de Journey, une œuvre de Nohlab, une équipe formée à l’université d’Istanbul qui a reçu le premier prix du concours organisé par l’Atelier des Lumières en octobre 2019, l’Immersive Art Festival. L’expérience proposée invite chacun à s’intéresser aux photons, « l’un des éléments primaires de la lumière ». 

« Journey », Nohlab. (© Culturespaces)

Mon avis

Cette nouvelle exposition, disponible jusqu’au 3 janvier 2021, nous fait voyager dans le sud, sur les côtes méditerranéennes. Cette fois-ci, l’expérience nous immerge non pas dans l’univers d’un seul peintre mais dans celui d’une vingtaine d’artistes qui ont tous choisi de représenter la Méditerranée. On se laisse ainsi transporter, au rythme de la musique et des projections. A tester sans attendre !

Sources

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s