Carrières de lumières, un lieu magique mettant en scène l’art immersif

Après avoir passé de belles vacances, j’ai choisi de vous parler des Carrières de Lumières, expérience visuelle et sonore, mise en place par Culturespaces. C’est lors de ma semaine passée à Saint-Rémy-de-Provence cet été que j’ai pu faire cette agréable découverte mêlant art, immersion et musique.

carrieres_2017_bosh_v4_bd_1

© Nuit de Chine / © Kunsthistorisches Museum / Bridgeman Images / © DR

Les Carrières de Lumières

Il s’agit d’un site de spectacles audiovisuels situé aux Baux-de-Provence. Au cœur des Alpilles, les anciennes carrières creusées par l’homme offrent au public une expérience féerique mêlant images et musiques. Elles avaient servi à fournir le calcaire blanc utilisé pour la construction de la cité des Baux-de-Provence et de son château. Ce n’est qu’en 1935 que la carrière ferme définitivement, mais sans rester dans l’ombre trop longtemps puisqu’en 1960 Jean Cocteau y tourne son film “Le Testament d’Orphée” et en 1975 Albert Plécy, rédacteur en chef au Parisien libéré et président des Gens d’Images décida de l’utiliser pour ses recherches sur l’Image Totale. La Cathédrale d’Images y voit le jour deux ans plus tard pour accueillir pendant trente ans des spectacles audiovisuels.

Depuis 2011, la ville des Baux-de-Provence a confié à Culturespace la gestion de cette célèbre carrière. Il s’agit d’une entreprise proposant aux institutions publiques et aux collectivités un service global de gestion, culturelle et économique, de leurs monuments historiques et musées. Cette dernière y a développé un concept novateur : AMIEX® (Art & Music Immersive Experience). Cette technique consiste à projeter sur les murs des carrières, les chefs d’œuvres des plus grandes peintres. Le premier spectacle audiovisuel a été créé en 2012 et a mis à l’honneur Gauguin et Van Gogh. Depuis, Chagall a orné les murs des Carrières des Lumières en 2016 ; les peintres de la Renaissance, Michel-Ange, Léonard de Vinci et Raphaël en 2015 ; Klimt et l’Ecole de Vienne en 2014 ; Monet, Renoir, Chagall en 2013.

 

L’édition 2017

Lors de ma visite aux Carrières de Lumières cette année, j’ai pu découvrir les oeuvres de trois artistes du XVIème siècle : Bosch, Brueghel et Arcimboldo. Le spectacle a duré une trentaine de minutes et fut tout simplement époustouflant ! Plus de 2000 images numériques des œuvres des trois peintres ont été projetées sur 7000m² de surfaces tout en étant accompagnées d’une bande-son mélangeant musique classique et moderne. Ainsi, il était possible d’observer les détails des triptyques de Bosch, les compositions de fruits et de fleurs d’Arcimboldo ou encore les fête villageoises de Brueghel sous des angles uniques.

L’exposition sur ces trois artistes a encore lieu jusqu’au 7 janvier 2018. Profitez- en 😉

 

Mon avis

J’ai été tout de suite conquise par ce concept d’art immersif ! Comme son nom l’indique, on se sent totalement immergé et transporté dans l’univers des artistes. En effet, on a envie de regarder partout et de saisir tous les détails des tableaux. Afin de percevoir le plus d’éléments possibles, j’ai assisté trois fois à la projection car nous pouvons rester le temps que nous voulions dans les Carrières de Lumières. On peut alors choisir de déambuler entre les murs ou bien de rester statique à un endroit afin de bénéficier du meilleur angle possible pour visualiser les œuvres.

La qualité des images numériques est exceptionnelle. Les zooms effectués sont vraiment nets et précis, ce qui nous permet d’identifier des détails que nous ne remarquons pas forcément en regardant l’oeuvre en grandeur nature. D’ailleurs, le mélange des différents tableaux des artistes nous permet de mieux identifier leur univers et de s’y fondre. La musique amplifie ce moment de détente et accompagne parfaitement les oeuvres de chaque peintre avec succès !

Je vous conseille vivement de tester cette expérience , elle vaut le détour !

 

Sources 

Une réflexion sur “Carrières de lumières, un lieu magique mettant en scène l’art immersif

  1. Pingback: L’Atelier des Lumières, le musée qui mettra à l’honneur l’art immersif à Paris en 2018 | Cultunum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s