L’abbaye de Déols utilise la réalité virtuelle pour faire redécouvrir son patrimoine

L’abbaye de Déols ou également abbaye Notre-Dame de Bourg-Dieu, située près de Châteauroux, a été fondée en 917. En 1622, le monument a été détruit mais certains de ses vestiges sont encore présents et peuvent aujourd’hui se visiter grâce à la technologie de la réalité virtuelle.

L’abbaye, un site détruit

Le site de Déols est situé sur le chemin de Vézelay à Saint Jacques de Compostelle. Ainsi, la cité était une étape majeure pour de nombreux pèlerins. Aujourd’hui, il ne reste que des vestiges sur le site historique de Déols. On peut ainsi y voir un ancien clocher de 1107, le mur sud de l’abbatiale, des restes du cloître ou encore la crypte du chœur. Il est très difficile d’imaginer le site entier tel qu’il était à son âge d’or. Cependant, la technologie permet ici de redonner une seconde vie à l’abbaye.

Un projet de réalité virtuelle centré sur la reconstitution 3D

Ce projet a été réalisé par Serious Frames, une start-up dynamique proposant des restitutions 3D. Il a pour objectif de récréer le site de Déols, actuellement disparu, en superposant des images 3D. Olivier Quibel, le fondateur de l’entreprise, explique les avantages de cette technologie : « Pour mettre les gens dans un contexte, qu’il s’agisse d’une usine, d’un monument disparu ou d’une situation à dénouer, les plonger dans la réalité virtuelle ou la réalité augmentée, ça aide beaucoup. Pour capter l’attention, c’est vraiment très efficace ». Pour réaliser ce projet, l’équipe de Serious Frames a travaillé en collaboration avec les services des archéologues et historiens locaux. Ce travail a également permis de sauvegarder la crypte de l’abbaye, l’une des plus grandes d’Europe, qui se trouve menacée en raison des siècles d’abandon qu’elle a subi.

L’innovation comme solution

Depuis quelques mois, les lieux disparus de l’abbaye sont visibles grâce à la réalité virtuelle. Les visiteurs peuvent utiliser une tablette tactile et remonter le temps. Ainsi, chacun peut se faire une idée de l’aspect originel du monument au Moyen-Age. Il est possible de se déplacer dans l’abbaye et de visiter chaque pièce du lieu (logis de l’abbé, cachot des moines, etc.). Sur le site, une visite virtuelle de la crypte de Déols est également au programme grâce à la campagne de numérisation qui y a été menée.

Comme autre outil innovant présent sur le site , nous pouvons aussi retrouver une borne interactive permettant d’observer en détail les pièces architecturales invisibles ou inaccessibles.

Mon avis

En adoptant les nouvelles technologies, l’abbaye de Déols revit et ses vestiges sont accompagnés de restitutions 3D pour mieux s’imaginer la beauté du lieu au Moyen-Age. Comme l’explique Catherine Maréchal, qui travaille au musée du site de Déols, « Malgré la formidable maquette qu’on a au musée, on peut pas vraiment se rendre compte comment c’était vraiment à l’époque. Avec les tablettes en 3D on a vraiment une autre vision du lieu ». En effet, les technologies changent la manière de visiter mais aussi notre regard sur les œuvres et lieux historiques. De plus, c’est une nouvelle clientèle, avide de technologies et d’histoire, qui se rend sur le site. Olivier Jarraud, du service communication de la ville de Déols, nous l’explique très bien, « c’est un atout touristique incontestable que la ville compte exploiter et valoriser en exploitant au maximum les possibilités des vidéos immersives à 360 degrés qui sont de bons outils marketing ».

Sources

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s