Découvrez les œuvres du Metropolitan Museum en animations interactives grâce à l’artiste Simone Seagle

L’artiste américaine Simone Seagle transforme les chefs-d’œuvres du Metropolitan Museum en gifs animés. Jetez un coup d’œil aux œuvres mythiques de Paul Klee, de Claude Monet ou encore d’Henri Rousseau.

met-simone-seagle-winter-scene

Création de Simone Seagle à partir de « Scène d’hiver au clair de lune » d’Henry Farrer

Des œuvres de plus en plus accessibles

Le Metropolitan Museum cherche toujours de nouveaux moyens d’étendre l’accessibilité de sa collection. Depuis le lancement de sa campagne de numérisation et de diffusion en accès libre de ses œuvres, le musée a mis à disposition plus de 375 000 images. C’est en toute logique que l’institution a mis en valeur les réalisations interactives de Simone Seagle.

 

Simone Seagle, une artiste à l’ère du numérique

Simone Seagle est développeuse indépendante et travaille quotidiennement avec des musées. Après une première collaboration avec le Metropolitan Museum sur un projet portant sur les thèmes du regard et des œuvres d’art, elle a commencé à animer certains tableaux de la collection du musée. Son processus de réalisation nécessite l’usage de Photoshop où elle dessine, coupe et mixe les images sur son ordinateur tout en passant par la programmation.

02a

Création de Simone Seagle d’après « Pont au dessus d’un étang de nénuphars » (1899) de Claude Monet

Parmi ses expériences digitales, nous retrouvons notamment les tableaux “Violett” de Kandinsky (1923), “Le Repas du Lion” d’Henri Rousseau (vers 1907), “Nuages et Eau” d’Arthur Dove (1930), “Variation (Progressive Motif)” de Paul Klee (1927) ou encore “Pont au-dessus d’un étang de nénuphars” de Claude Monet (1899).

Vous pouvez d’ailleurs découvrir toutes les créations de l’artiste sur son site internet.

repast-of-the-lion

Création de Simone Seagle d’après “Le Repas du Lion” (autour de 1907) d’Henri Rousseau

Mon avis

En animant les œuvres d’art du Metropolitan Museum, l’artiste donne, d’une certaine manière, vie aux tableaux. Ainsi, cela nous permet de découvrir ou redécouvrir les œuvres avec un regard nouveau et différent.

Du côté du musée, c’est une véritable occasion de partager ses collections au plus grand nombre et d’interpeller le public en offrant des nouvelles façons d’observer et de ressentir un tableau, le tout aidé par les nouvelles technologies numériques. Les tableaux apparaissent comme modernisés et peuvent attirer de nouveaux publics, utilisant quotidiennement les dispositifs digitaux. D’ailleurs, l’équipe du musée a été totalement séduite par l’artiste comme le précise Loïc Tallon, chef de la direction numérique du Metropolitan Museum « Simone Seagle est une artiste talentueuse à l’intersection de la technologie et de la culture, et ses œuvres méritent d’être montrées. Les collections Met ont un objet qui inspire chaque personne connectée à Internet dans le monde. Lorsque nous libérons la collection pour que les gens l’utilisent, c’est une collection qui pourrait inspirer le monde entier. »

Un bel exemple de fusion de l’art et de la technologie !

 

magnolias-and-irises

Création de Simone Seagle d’après « Magnolias et Iris » de Louis Comfort Tiffany, 1908

 

Sources

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s