L’UMA a lancé un musée virtuel universel

Avec cette nouvelle c’est Noël avant l’heure ! Le projet UMA (Universal Museum of Art) a mis en place un musée virtuel réunissant des chefs-d’œuvre du monde entier. Disponible depuis le 5 décembre en ligne, il est entièrement numérique et accessible pour tous.

UMA_musée virtuel_salle

Interface du musée virtuel ©UMA

Le projet

Le projet UMA a été lancé en août 2017 par Jean Vergès, historien de l’art, et les trois créateurs de SISSO, une agence de communication spécialisée dans la réalisation de visites virtuelles, Benjamin Hélion, Benjamin Lanot et Damien Jacq.

Il s’inscrit dans une logique d’accessibilité du plus grand nombre d’oeuvres via les nouvelles technologies. Cet espace virtuel permet également d’offrir une visibilité à la fois aux institutions culturelles mais aussi aux tableaux moins exposés, que les musées conservent dans les réserves.

Ainsi, c’est au sein d’un environnement immersif, pédagogique et divertissant que le public peut enrichir sa culture.

 

Comment se rendre dans le musée virtuel ?

Il est possible d’y accéder à l’aide d’un ordinateur, d’une tablette, d’un smartphone ou d’un casque de réalité virtuelle. Il faut ensuite se rendre sur le site de l’UMA  pour découvrir des expositions virtuelles regroupant des œuvres issues des plus grandes collections du monde.


Qu’est ce qu’on y trouve déjà ?

Quand nous nous rendons sur le site de l’UMA, l’entrée d’un musée virtuel s’offre à nous. Il est possible de consulter le plan du musée ou de s’avancer virtuellement dans l’établissement. A ce jour, la première exposition s’intitule “Les mythes fondateurs, illustrés par les maîtres de l’Antiquité à nos jours”. Elle a été conçue avec la commissaire Diane de Selliers et le soutien de la maison d’édition du même nom. Les oeuvres présentées permettent d’illustrer cinq grands mythes : le Ramayana de Valmiki, l’Iliade et l’Odyssée d’Homère, l’Enéide de Virgile, les Métamorphoses d’Ovide et l’Apocalypse de Saint-Jean.

Chaque pièce contient une sélection d’œuvres qu’il est possible de consulter. Lorsque vous cliquez sur un tableau, une fenêtre s’ouvre et nous pouvons en apprendre plus sur l’artiste et la signification de son œuvre.  Dans chaque descriptif de tableau, des informations complémentaires sont disponibles : littérature, iconographie, contenus multimédia, mouvement artistique…

UMA_musée virtuel_fiche tableau

Interface du musée virtuel avec une fiche explicative d’une œuvre ©UMA

Prochainement, une boutique en ligne sera également accessible. Il sera possible d’y trouver des produits culturels et une librairie.

 

Mon avis

Explorer ce musée virtuel via un ordinateur fut pour moi déjà une expérience fabuleuse. La visite permet de rapidement nous familiariser avec les oeuvres et de pouvoir en observer les détails. J’imagine que via un casque de réalité virtuelle, l’expérience doit être encore plus impressionnante.

Bien entendu, le but de l’UMA n’est pas de remplacer les musées physiques mais de jouer un rôle complémentaire. D’autres expositions sont déjà prévues : “une histoire du Street Art” en février 2018, “le romantisme noir” en avril 2018, “les images cachées dans la peinture du XIXe siècle” en juin 2018 et “chefs-d’œuvre spoliés” en septembre 2018. Elles seront en ligne 2 mois.

A tester sans limite !

 

Sources

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s