Point de vue de Martin Grandjean sur les outils numériques et médias sociaux en Histoire (partie 3)

Si vous avez suivi mon blog dernièrement, vous avez pu voir que j’ai interviewé l’historien Martin Grandjean sur l’usage des outils numériques et médias sociaux en Histoire. Après une première partie sur son profil et les outils numériques qu’il utilise et une deuxième partie sur les grands avantages de ces technologies en Histoire, voici la dernière partie de l’interview. Elle concerne ses travaux dans les archives ainsi que l’apport des outils numériques à son travail de recherche.

header62

 

La consultation dans les archives

A ce jour, il ne se rend plus dans les archives qui sont liées à ses recherches car il a indexé tous les documents, ce fut un travail de deux ans. Tous les documents qui lui sont utiles, il les a photographiés. “Rien n’est définit, il n’y a pas d’étape dans mon futur processus de recherche où je prévois de repasser par les archives mais je pense que j’y retournerai sûrement pour avoir plus de précisions sur un document par exemple”.

© CNRS

© CNRS

Par contre, attention : toutes les archives n’autorisent pas forcément à photographier leur document pour des questions de droit. Or, il n’y a pas de droit sur des documents si vieux, peut-être ont- ils peur de perdre des lecteurs  ? Mais ne vous inquiétez pas certaines archives sont très libérales comme celles de l’ONU où Martin Grandjean a travaillé pour ses recherches. Il m’a précisé que dans celle-ci “ ils se rendent compte que leurs archives ne peuvent vivre que si des gens les utilisent et les font passer plus loin” . C’est une politique de valorisation très progressiste. Pour sa part, il n’a pas rencontré de problème de droit car les documents qu’ils consultent sont assez récents. Le seul obstacle durant ses recherches concerne l’autorisation de consultation de documents encore sous limite temporelle. Dans ce cas, il faut une autorisation qui peut être délivrée par l’institution elle-même ou bien par les personnes qui ont déposées le document. “C’est très rare que j’ai affaire à ce genre de problème car les archives que je consulte sont publiques”.

Rôle des outils numériques dans son travail : y a-t-il une évolution ?

Selon lui, les outils numériques jouent un rôle social puisqu’ils permettent de :

  • Se faire des contacts parmi la communauté des utilisateurs d’un outil ;
  • Se mettre en valeur sur le marché du travail par une compétence propre ;
  • Optimiser ses recherches et ses analyses : l’analyse de réseaux lui montre des choses en terme de quantité statistique qui serait impossible de voir dans un fond d’archive de manière traditionnelle car on ne peut se souvenir de tous les documents. “ A la fin de mon travail d’indexation, je n’ai pas besoin de me souvenir de tous les documents, ils sont indexés dans ma base de données”.

Quelques conséquences de ses outils :

  • Perte de temps au niveau de la recherche et de l’écriture dès qu’il s’occupe du blog et des réseaux sociaux..
  • Complexité de certains logiciels : “Le souci est qu’avec le logiciel GEPHI, on a, parfois, du mal à comprendre les cartographies réalisées, il y a tellement de choses que cela devient illisible”.  Le but de sa recherche est aussi de rendre ses informations lisibles. A part la personne qui a fait les cartographies, personne ne peut les lire. Cela pose problème car le principe de la science c’est de lire ce qu’on écrit et en tirer des conclusions. Tandis qu’ici en utilisant des logiciels complexes, il monopolise le savoir en étant le seul à comprendre ses travaux..

Le challenge est donc d’arriver à faire comprendre aux gens ces graphiques pour qu’ils puissent les lire. Sur son blog, Martin Grandjean fait beaucoup de graphiques pour inciter les lecteurs à les lire.

Lien partie 1 de l’interview

Lien partie 2 de l’interview

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s