Europeana, la bibliothèque numérique de l’Europe

Europeana est le portail numérique du patrimoine européen. Donnant accès à une multitude de ressources numérisées, il permet à tout le monde d’explorer l’histoire de l’Europe, de l’Antiquité à nos jours. Présentation de cette ressource utile à tout public aussi bien pour des recherches que pour satisfaire sa propre curiosité.

europeana

Europeana, c’est quoi ?

Il s’agit d’une bibliothèque numérique accessible en ligne via ce site. Elle a été initiée en 2005 dans le but d’une part de conserver les contenus numériquement pour les générations futures et d’autres part pour faciliter leur accessibilité au public.

Ainsi, Europeana offre à chacun un accès à une multitude de ressources numérisées qui sont représentatives du patrimoine européen. Elle sert de catalogue de recherches et non pas de base de données des œuvres. En effet, la localisation de ces dernières est toujours indiquée avec le lien vers l’institution qui a réalisé la numérisation : par exemple, une image peut renvoyer vers Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France (BNF).


Qu’est ce qu’on y trouve ?

La bibliothèque Europeana donne accès à plus de 45 millions de documents numérisés issus de plus de 3300 institutions (bibliothèques, archives, musées et fonds audiovisuels). Parmi elles, nous pouvons notamment citer la British Library à Londres, le Rijksmuseum à Amsterdam, le Louvre à Paris ou encore l’ensemble de la collection de la Bibliothèque Nationale de France (BNF).

europeana plateforme

A ce jour, Europeana rassemble plusieurs types de documents numérisés :

  • 1 381 387 images : peintures, dessins, impressions, photos, images d’objets de musées, cartes, graphiques… ;
  • 46 387 textes issus de livres, lettres, archives, dissertations, poèmes, articles de journaux, manuscrits ;
  • 653 vidéos telles que des films ou des programmes télévisés ;
  • 562 objets 3D : c’est à dire la représentation en 3D d’objets d’art, d’architectures ou de lieu ;
  • 175 enregistrements sonores.


Cinq bibliothèques en une

Europeana est organisée en cinq sites web qui correspondent chacun à des projets de numérisation :

  • Le portail culturel Europenana qui est le site principal de la bibliothèque et qui recense les documents des quatre bibliothèques suivantes. Si vous le souhaitez, il est possible de se rendre sur ce site uniquement et d’avoir accès à l’intégralité des collections.
  • Europeana Regia consacré aux manuscrits : le programme de numérisation s’est déroulé de janvier 2010 à juin 2012 et a permis de numériser 1000 manuscrits précieux du Moyen Âge et de la Renaissance. Ces derniers venaient de trois institutions : la Bibliotheca Carolina (VIIIe et IXe siècles), la librairie de Charles V (XIVe siècle) et sa famille et la bibliothèque des Rois aragonais de Naples (XVe et XVIe siècles.
    Sur le site web, nous pouvons avoir directement accès aux manuscrits numérisés avec des informations sur leurs dates, leurs supports, leurs dimensions, la langue, le nombre de feuillets, les anciens possesseurs, etc. Il est même possible de zoomer pour étudier les différents textes de façon optimale.
  • Europeana Newspapers recense les journaux anciens numérisés : de 2015 à 2017, ce projet a pour but de rendre accessible des journaux qualifiés d’historiques. Pour consulter les documents, il faut se rendre sur le site principal Europeana.
  • Europeana Sounds dédiée entièrement aux sons et à la musique : ce projet a été cofinancé par la Commission européenne et le consortium Europeana sounds dans le but “d’ouvrir les portes du patrimoine sonore et musical de l’Europe”. Débuté en 2014, le projet rassemble à ce jour un million d’enregistrements audio : musique, enregistrements parlés, sons de la nature ou encore émissions radiophoniques.
  • Europeana Collections 1914-1918 a été créé en 2014 pour le centenaire de la Première Guerre Mondiale. Le projet a permis de numériser plus de 400 000 documents dont des livres, journaux, cartes, photos, propagandes…


Europeana, ça s’adresse à qui ?

La bibliothèque numérique est en libre accès pour tout public : aussi bien les professionnels de l’Europe que des historiens, des étudiants ou encore de simples curieux. Gratuite, chacun peut y accéder via un navigateur web.


Mon avis

L’interface du site possède un design agréable, ce qui invite l’usager à passer du temps dessus et à naviguer sur les diverses rubriques. En revanche, le site peut paraître au départ plutôt complexe et il faut compter quelques minutes pour assimiler son fonctionnement et sa prise en main. Mais généralement c’est assez rapide : on accède aux documents numérisés soit via un moteur de recherche si on connaît le nom de la ressource, soit par type de documents (images, vidéos, textes, objets 3D, sons).

Ce qui est pratique c’est la centralisation d’informations : tous les documents numérisés sont accessibles à un seul et même endroit : le site Europeana. Il indique pour chaque document diverses informations : origines, description, localisation actuelle, possibilité de l’utiliser ou non.

A utiliser sans modération !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s