Le logiciel 4D : un outil utile pour les historiens

Les bases de données sont régulièrement utilisées par les historiens dans le cadre de leurs travaux d’enseignement ou de recherche. La capacité de pouvoir classer des informations via un logiciel simple d’utilisation permet un gain de temps énorme. C’est le cas du logiciel 4D que j’ai testé pour vous. Explications.

hand-laptop-notebook-typing

Les bases de données sont sollicitées dans de nombreux domaines, dont l’histoire, pour leur capacité à stocker et à pouvoir retrouver facilement l’intégralité des données brutes en rapport avec un thème. Elles sont très appréciées par les historiens puisqu’elles offrent la possibilité de restituer une partie ou toute l’information mais aussi de la requalifier.

 

Le logiciel 4D

Le logiciel 4ème Dimension (ou 4D) est un système de gestion de base de données équipé d’un langage de programmation de quatrième génération. Crée en 1984 par Laurent Ribardière, il est une véritable multiplateforme (disponible sur tous les systèmes)

4d_sol_partnerPlus concrètement, 4D vous permet au niveau des bases de données de :

  • Créer des formulaires et des méthodes ;
  • Structurer une base de données ;
  • La modifier autant de fois que vous voulez.

Ci-contre voici un tutoriel pour comprendre les bases de l’utilisation du logiciel.

 
 
Mon avis

Je trouve ce logiciel vraiment simple d’utilisation et très intuitif pour créer une base de données (je n’ai pas testé les autres aspects du logiciel). Voici pour moi les avantages et le majeur inconvénient qu’il présente.

Avantagespicto-good

  • Traitement de texte et tableur intégrés ;
  • Indexation puissante (full text) ;
  • Sauvegarde automatique ;
  • Accessible sur tous les systèmes d’exploitation.

 
Inconvénientpicto-pasgood

  • Évolution permanente du logiciel mais pas de compatibilité avec l’ancienne version.

 
 
Si vous avez également testé 4D, donnez votre avis !

2 réflexions sur “Le logiciel 4D : un outil utile pour les historiens

  1. Pingback: Point de vue de Martin Grandjean sur les outils numériques et médias sociaux en Histoire (partie 1) | Cultunum

  2. Pingback: Les bases de données, outils performants pour aider les historiens dans leurs travaux | Cultunum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s